Bas-côtés














Au passage, on laisse donc picotements et léger déséquilibre











L'appel des chants nuptiaux est sévère
Lorsque les volontés s'exécutent, revenir, respirant encore
 Bien que pour peu de temps 
Les volets des communs jurent leur foi qu'ils claqueront en même temps
Mais rien ne le prouve
Ni la larme lourde d'aveu
Ni la sueur collante, l'eye-liner des faiblesses
Ils claquent
La place restera vacante au pli du coude
Les mœurs enfin défibrillées sont rugueuses au toucher
Et pourtant on pensait, on pensait
Le silence encore s'ouvre dans un fracas
Les pas ne s'enfoncent plus au fond du reste
L'indemne est usé
L'ennui, c'est qu'on pensait 










Juillet 2012