Yes my Love









J'acquiesce, je fébrile
Prise au dépourvu sous les ombres magnétiques des Yes my Love
Happée aux genoux par la bousculade
La foule bleutée qui nous suivait pas à pas
Dans le bruit des cotillons et l'avidité de l'espoir
Yes my Love et j'irradie
Emmêlée au fil de mes jours
Offrant, sans raison
Cet ingrat tribut pourtant destiné aux asiles
J'immole encore les déconfitures et les spasmes
Éloigne d'un revers de mémoire
Les broutilles de mes reins qui pourraient se fermer à ta vue
Je gaze ferme et prends, une fois n'est pas coutume, la piste noire de tes mains
Yes my Love m'abrutit jusqu'à plus soif
Intoxiquée par tes élixirs périmés
Goût amer, tu y as trempé les ongles de tes impasses
A chaque tombée de nuée
Je t'en veux d'avoir disséminé ma flore intestinale
J'assiste à l'asthénie des que tu m'aimes me suive
J'y crois toujours à l'envers
Yes my Love sonde à l'abdomen mais il est froid
Obtuse à moi-même
J'étuverai en vain de mes mucus ardents l'Arctique
Puisqu'il le faut







Janvier 2013