Curée


ùù




Il va falloir racler les sols usés
Briser d'abord les congères qui les dérobent
Attiser quelques braises pour se réchauffer
Affuter le fer des lances, au cas où
Ouvrir les dépendances aux vents salés des plaines, pour l'air
Laisser la place aux chutes mutiques aussi, aux chutes
L'allégresse trop connue de l'attente s'est prise aux filets
Les filets pendent le long de mes hanche
Il va falloir rouler des hanches
Au-delà des cailloux jetés sur le chemin pour ne pas se perdre au retour
Marchant des pas innombrables, rouler des hanches
La place est vide et les pas y résonnent
Nulle part ne s'élève le leurre d'une voix
La place est vide
Il va falloir cesser de haleter







Janvier 2014